Heu…

Je suis coincée à Bruxelles depuis le mois de février. Si !

Je suis venue pour me faire opérer du genou, et je suis restée.

Le gouvernement belge, qui équivaut à un club d’amateurs, à gérer la crise du corona comme des nuls.

C’est “drôle”, au commencement de la crise, des médecins m’ont affirmé qu’Israël exagèrait par rapport au virus .

Enfin, “drôle”, dites cela aux milliers de morts et à leurs familles.

J’ai donc fait des commandes pour le magasin sur what’s app, et j’ai été livrée la nouvelle collection, deux jours avant de devoir fermer le magasin.

Des clientes m’ont téléphoné, pour demander de mes nouvelles.

Cela m’a tellement touchée, que j’ai eu encore plus envie de rentrer chez moi.

Ici, c’est un vrai foutoir et personne ne comprend rien aux directives.

Un exemple parmi tant d’autres:
Le gouvernement, champion de l’incommunication, du mépris et de l’incompétence, a déclarer que les familles pourront se retrouver à 4 personnes maximum, et toujours les mêmes.

Résultat, une pluie de questions bêtes ou légitimes.

Et si on est 5 dans une famille ? Et les familles recomposées ?
Et les polygames ?

Les boutiques, peuvent rouvrir, mais une sur deux, ou dans les grandes artères commerciales, un côté oui, un côté non.

Les longues files d’attente ont commencer.
Devant une friterie très connue à Bruxelles, j’ai bien dit une friterie, une file longue comme un jour sans fin. (faim)

Ce qui est certain, c’est que cette affreuse situation n’a coupé l’appétit de personne .
Et ne dit-on pas, « Quand l’appétit va, tout va » ?

Eh, à propos…

Le magasin a rouvert cette semaine, avec la fidèle Svetlana, et les clientes sont ravies.

Elle ouvre de 9h30 à 14h30, tous les jours.